En décembre 2008 dans Ouest France

« L'espérance en Dieu ne m'a jamais déçu » - Ille-et-Vilaine


Le père René-Luc interviendra samedi à Braise in Breizh, une manifestation religieuse et culturelle des jeunes du diocèse.
Dans une société en crise, en perte d'identité et de foi, peut-on encore espérer ?Il me semble que si notre société est en crise par certains côtés, elle est en progrès dans d'autres. Mais au-delà de la société, considérons d'abord chaque vie : quelles que soient les époques ou les générations, rien n'est jamais fichu dans la vie d'un homme ; même si c'est très mal parti.
C'est mon expérience et c'est d'ailleurs le premier message de mon livre. Il faut garder l'espoir pour soi-même et pour ceux qui nous entourent, même si nous ne voyons pas d'issue. La foi est un moteur essentiel pour propulser l'espérance.

Vous bouleversez vos auditoires, et vous rayonnez ! D'où vous vient cette force ?
Jésus est le seul responsable de mon changement de vie, c'est clair. Comme me l'a dit un détenu lors d'un témoignage que je donnais en prison : « Si tu n'avais pas rencontré Dieu, tu serais là, avec nous ! » Je suis toujours ému de constater que ma propre histoire (1) touche beaucoup de gens. C'est un miroir qui me ramène à mon propre bouleversement lorsque j'ai entendu le témoignage de Nicky (NDLR : un gangster américain devenu pasteur). Dieu se sert de témoins, il les prend comme ils sont et il fait ce qu'il peut avec.

Recueilli par Édouard MARET.

Aucun commentaire: