En octobre 2008 dans AED

Père René-Luc : Un nouveau rideau de fer sur la France

Né de père inconnu et élevé par un truand, rien ne prédisposait René-Luc à devenir prêtre. Le témoignage d’un ex-caïd de gang new-yorkais l’empêchera pourtant de sombrer dans la délinquance et l’amènera à choisir le Christ et à y consacrer toute sa vie. Dieu l’avait touché en plein cœur !Ordonné en 1994, vicaire à Gaillac (Tarn) depuis la rentrée, il consacre un tiers-temps à la prédication, principalement auprès des jeunes. Cet apostolat ne lui est pas inconnu, après avoir épaulé le père Daniel-Ange à Jeunesse Lumière durant sept ans. Le programme qu’il propose aux jeunes est contenu dans sa devise : « Approche-toi de Dieu et Dieu s’approchera de toi » (Jc 4,8). Les vocations sacerdotales sont particulièrement au cœur de la prière du père René-Luc qui, à 42 ans, est la vivante illustration de son credo : « Dieu peut appeler au sacerdoce même des bras cassés comme moi ! » La situation des vocations en France le laisse songeur. « Comment expliquer un tel désert ? » s’interroge-t-il. Ce qui l’aide à garder confiance en l’avenir, c’est de relire l’histoire sainte avec la déportation du peuple hébreu et à chaque fois, au moment où l’on s’y attendait le moins, la fidélité de Dieu qui se manifeste avec le retour de l’exil.Le père René-Luc établit un parallèle avec ce qui s’est passé en Europe de l’Est. Avec les églises fermées, les chrétiens persécutés, les prêtres assassinés de l’autre côté du rideau de fer, qui aurait cru que tout changerait en quelques mois ? Il estime qu’un nouveau rideau de fer descend aujourd’hui en France et dans certains pays d’Europe occidentale, un rideau métallique comme ceux qui ferment les magasins : la vitrine des vocations semble se fermer lentement, mais sûrement. Mais il croit que ce rideau-là disparaîtra lui aussi. « J’ai la certitude que Dieu suscitera bientôt des vocations, par des voies que nous n’imaginons même pas » dit-il.

Né en 1966, le père René-Luc vit aujourd’hui dans le diocèse d’Albi tout en assurant un ministère itinérant de prédication auprès des jeunes. Son cheminement l’a amené du Liban à la République Centrafricaine et dans plusieurs pays de l’Europe de l’Est, où il continue de se rendre comme récemment au Kazakhstan pour prêcher au festival national des jeunes.
Entretien réalisé par Marc Fromager.

Aucun commentaire: